hop


hop

hop [ 'ɔp; hɔp ] interj.
• 1828; onomat.
Interjection servant à stimuler, à faire sauter. Allez, hop ! Hop là !
Pour accompagner un geste, une action brusque. Et hop ! allons-y.

⇒HOP, HOUP, mot inv.
A. — Seul ou accompagnant un impér. [Pour donner le signal (à une pers. ou à un animal) d'un saut, d'un mouvement rapide ou pour requérir la prompte exécution d'un ordre] — Relevez, relevez; prenez par-dessous, avec les pinces. Tous ensemble, attention, hop! Ils levèrent hors du feu la couronne flamboyante d'un cercle de roue (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 92). Il offrit à la jeune femme une sorte d'étrier, où elle réussit à mettre le pied. — « Hop! » Il se redressa d'un coup de reins et la souleva au-dessus des têtes (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 450).
Hop là, houp là. — Ventilez un peu! cria le peuple : on étouffe, enlevez cette chiffe! Arribial et Blas se pendirent tous deux aux cordes qui mouvaient le velarium. — Houp là! Des poulies grincèrent, un cabestan gémit (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 293). — Aïcha! Hop-là, petite! La chienne franchit le fossé la première. Elle avait sauté carrément (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 55).
Allons/allez hop, houp. Allons houp, partons; allez, hop lève-toi. Luizzi se sentit tirer par les jambes, et une rude voix d'homme lui cria : — Allons, houp, en voiture (SOULIÉ, Mém. diable, t. 2, 1837, p. 17). — Nous donnons les murs aux peintres, mon vieux, les murs nus : allez hop! dessinez, peignez (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 470) :
1. — Allons, hop! César... À toi, César! Le lévrier reçut l'orange, gueule ouverte, mais à peine l'eut-il broyée, qu'il tomba pesamment, raide mort.
BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 321.
B. — 1. [Pour accompagner une action accomplie avec promptitude] — Hop... hop... hop... Les matelots le remontèrent à la force des poignets, sans précaution, dans la hâte de le tirer de sa dangereuse position (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 191) :
2. ISABELLE : Comment avez-vous escamoté l'as de cœur? CROCKSON : C'est bien simple. Je l'ai pris comme ça entre les deux doigts... vous voyez-là... et puis... houp! ça y est, derrière la main, dans la manche... et vous?
ACHARD, Voulez-vous jouer, 1924, I, 3, p. 41.
2. [Pour évoquer la rapidité d'un mouvement, d'un changement (de lieu, d'état), hop, houp se trouve dans la proposition le décrivant ou décrivant son résultat] Attention! tu oublies une des chattes qui se cache sous le rideau (...) je te la houspille et je te la déloge et je te l'envoie dans son panier. Hop! ça y est (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p. 220). Le tramway démarre au pas. Je prends ma course. Hop! Je saute en marche. Je m'enfourne dans l'intérieur de la voiture (DUHAMEL, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 116) :
3. Aux soupirs, les dames elles résistaient pas. Elles disaient comme ça : « Mon pauv' l'ami, quoi c'est qu'vous avez envie? » j'avais qu'à dire. Hop! ça s'amenait, pis servi chaud.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 147.
Et hop. [Marque, dans un récit, un rapport de succession immédiate entre une action et son résultat] « Chacun la sienne! » Et hop! J'étais content qu'elle ait accepté. C'était un moyen pour me rapprocher d'elle (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 590). — Voilà du travail proprement fait, dit Pradonet qui suivait la scène du haut de sa terrasse. Vous avez vu comment je procède? Un coup de téléphone, et hop! le perturbateur est expulsé sans pertes ni fracas (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 53).
C. — Rare. [Pour attirer l'attention d'une pers.] Synon. de hé, hep. M. Seurel et lui servirait d'appeau... c'est-à-dire que, connaissant les futaies où se trouvaient les dénicheurs, il devait de temps à autre crier à toute voix : — Hop! Holà! Giraudet! Delouche! Où êtes-vous?... Y en a-t-il?... En avez-vous trouvé? (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p. 184). Y a-t-il au moins quèque mec qu'est d'la rue de la Gaîté? — Hop! par ici, mon gars! (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 134).
REM. 1. Houper, verbe trans., vén., vx. Appeler son compagnon ou exciter un chien, un cheval en criant « houp ». (Ds Ac., LITTRÉ). 2. Hoper, var. (cf. BURN. 1970).
Prononc. et Orth. : [] init. asp. Houp [up] init. asp. ds Ac. 1935, s.v. houper « appeler quelqu'un ». LITTRÉ, Lar. 20e, QUILLET 1965 et Lar. Lang. fr. distinguent : houp qui sert à appeler quelqu'un (houper), var. vieillie houpe (BAUDR. Chasses 1834, DIONNE 1969) et hop (signal d'un saut). DUB. et Lar. encyclop. traitent les 2 formes comme des synon. Ds la docum. hop est en majorité. L'expr. hop là, houp là s'écrit le plus souvent sans trait d'union (LITTRÉ, ROB. et ds la docum. ZOLA, Hérit. Rabourdin, 1874, II, 14, p. 191 et CLADEL, loc. cit.). Celui-ci est attesté ds GUÉRIN 1892 et ds l'ex. de GENEVOIX, loc. cit. BURN. 1970 recommande hoper et non houper ,,car c'est plutôt un hop qu'un houp qu'on lance``. Étymol. et Hist. 1652 houp (L. RICHER, L'Ovide bouffon, IV, 75 ds QUEM. DDL t. 7); 1828-29 hop! (VIDOCQ, Mém., t. 1, p. 149). Onomatopée bien ant. cf. houper (fin XIVe FROISSART, Chroniques, éd. K. de Lettenhove, t. 14, p. 240); (cf. l'onomat. all. hopp! 1807, STENDHAL, Corresp., éd. Ad. Paupe et P.A. Cheramy, t. 1, p. 296). Fréq. abs. littér. : 157.

hop ['ɔp; hɔp] interj.
ÉTYM. 1828, Vidocq; houp, 1652; onomatopée.
Interjection servant à stimuler, à faire sauter. || Allez, hop ! || Et hop ! || Hop là ! Houp.Pour exprimer un geste brusque :
1 En deux temps les laissés-pour-compte s'équipent, ferment le compteur à gaz, empochent la clef de l'appartement et hop ! (…) Il y a le train, le car, l'auto, la moto, le vélo et le tandem (…)
Colette, Belles saisons, p. 10.
2 On apportait la garbure. Tout en devisant des uns et des autres, ils soupèrent copieusement et, comme toutes ces émotions les avaient fatigués, hop, au lit.
R. Queneau, les Fleurs bleues, p. 215.
3 « Je vous donne l'ordre de reculer », qu'il dit, et hop ! il sort le pétard. En voilà des manières, dis donc !
Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, p. 17.
Rare. Pour attirer l'attention. → Hep ! (Alain-Fournier, R. Benjamin, in T. L. F.).
tableau Principales interjections.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hop — hop …   Dictionnaire des rimes

  • hop n — hop v …   English expressions

  • Hop — or hops may refer to:* Hop, a kind of small jump, especially using only one leg * Hop (plant), a genus of climbing flowering plants * Hops, the female flower clusters of one species of hop, used primarily as a flavouring and stability agent in… …   Wikipedia

  • Hop — Hop, n. [OE. hoppe; akin to D. hop, hoppe, OHG. hopfo, G. hopfen; cf. LL. hupa, W. hopez, Armor. houpez, and Icel. humall, SW. & Dan. humle.] 1. (Bot.) A climbing plant ({Humulus Lupulus}), having a long, twining, annual stalk. It is cultivated… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • hop — interj., HOP, hopuri, s.n. I. interj. 1. Exclamaţie care însoţeşte o săritură peste un obstacol, ridicarea (ridica) unei greutăţi, căderea, aruncarea (arunca) sau scăparea (din mână) a unui lucru. ♢ expr. Nu zice hop până n ai sărit (sau până nu… …   Dicționar Român

  • hop it — (slang) To take oneself off, go away • • • Main Entry: ↑hop * * * hop it british spoken phrase used for telling someone to go away, especially when they are somewhere they should not be Thesaurus: ways of telling someone to go awaysynonym …   Useful english dictionary

  • Hóp — Hop ist ein Begriff aus der Netzwerktechnologie, siehe Hop (Netzwerktechnologie) ein belgischer Film (2003) von Dominique Standaert über einen afrikanischen Jungen, der mit seinem Vater illegal in Belgien lebt, siehe Hop (Film) ein See bzw. ein… …   Deutsch Wikipedia

  • Hop! — ein nur im gemeinen Leben übliches Aufmunterungswort. So pfleget man einem stolpernden Thiere oder Menschen zuzurufen, hop! hop! Ingleichen mit dem Wörtchen sa, hopsa! oder hop so! Wie auch, ein Ausruf der ausgelassenen Freude des großen Haufens …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart

  • hop — Ⅰ. hop [1] ► VERB (hopped, hopping) 1) move by jumping on one foot. 2) (of a bird or animal) move by jumping with two or all feet at once. 3) jump over or on to. 4) informal move or go quickly. 5) …   English terms dictionary

  • Hop — Hop, n. 1. A leap on one leg, as of a boy; a leap, as of a toad; a jump; a spring. [1913 Webster] 2. A dance; esp., an informal dance of ball. [Colloq.] [1913 Webster] {Hop, skip and jump}, {Hop, step and a jump} or {Hop, step and jump}, 1. a… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.